Recherche

Le 20 décembre 2008, le Ministère du Logement et de la Ville a publié au Journal Officiel deux décrets concernant le Prêt à Taux Zéro (PTZ) et les modalités d’octroi de ce type de prêt. Les dispositions comprises par les décrets font partie du plan de relance de l’économie pour 2009. A partir du janvier 2009, le montant d’un tel prêt immobilier passera de 16.000 euros à 32.000 euros. Avec le redoublement de la somme, la part du prêt à taux zéro dans un investissement global pourra être menée à 30%. 

Le prêt à taux zéro n’est pas un dispositif nouveau. Il a été créé en 1995 comme une modalité d’aide pour l’achat d’un bien immobilier. Comme son nom l’indique, ce prêt est un crédit sans intérêts et a été lancé au profit des personnes physiques. On rembourse tant qu’on a obtenu . Comme il ne peut pas représenter l’intégralité de votre investissement, ce prêt peut se cummuler avec d’autres types de financements: prêt bancaire classique, prêt d’accession sociale (PAS), prêt conventionné (PC), prêt d’épargne logement, prêt 1% logement etc.

Sa relance en 2008 sera à la fois une aide pour les entrepreneurs. N’étant destiné qu’à l’acquisition d’un logement neuf, il permettra, à l’avis du gouvernement « de soutenir directement l’achat et la construction de 100.000 logements neufs en 2009″. Les dirigeants estiment que ces biens immobiliers « n’auraient peut-être été ni acquis, ni construits sans une telle aide ».

En fonction de la taille du ménage et de la localisation de l’achat immobilier, le prêt à taux zéro sera soumis à un plafond de revenus. Pour obtenir un PTZ, vous pouvez vous adresser à un établissement de crédit qui a passé une convention avec l’Etat.

Laisser un commentaire